Le mécanicien Geek
15 juillet 2016
QUELLE EVOLUTION POUR LE MARCHE DE LA PIECE AUTOMOBILE ?
29 novembre 2016

LES LEADERS DE LA PIECE AUTOMOBILE EN FRANCE

Un classement finalement sans grande surprise

Le TOP 5 :

Comme tous les ans depuis six ans, le classement des 100 leaders de la pièce automobile à été publié.

Si on attendait de grands bouleversements suite à l’offensive de PSA sur le marché de la pièce équipementière, force est de constater que l’on a pas vu arriver la tempête escomptée.

Cependant, IDLP prend la tête du classement, avec un chiffre d’affaire qui fait un bond de 131 000k€ à 148 000k€, à la place du leader historique LAURENT qui reste pourtant sur la pente ascendante.

Le groupe AURILIS maintient sa troisième place et NIORT FRERES la quatrième, tandis que FARCY prend la cinquième place du TOP.

Nous pouvons noter une belle progression du chiffre d’affaire de ces entreprises présentes dans le TOP 5.

La suite du classement :

Le corps du classement montre une très belle stabilité.

En effet, le classement des entreprises au chiffre d’affaire compris entre 20M€ et 50M€ ne bouge pas si ce n’est un gain d’une place pour DASIR devant le groupe RAGUES, et le fait que SACI double DHENIN et DURAND SERVICES.

Les « moins de 10M€ » quand à eux, tiennent bon et représentent plus de la moitié de ce classement, même si les observateurs annoncent leur fin depuis des années.

Parmi ceux-là, nous remarquons la grande stabilité des ETABLISSEMENTS JACQUES SCHMITT sur les années écoulées, et de belles prévisions de croissance pour 2016. Ceci sans compter le développement en 2017 du secteur de la pièce technique afin de devenir un véritable acteur de ce marché en pleine croissance qui représentera, d’ici-là, 40% des pièces vendues.

LES PREVISIONS POUR L’ANNEE 2016 :

Nous savons déjà que le classement des distributeurs « moyens » sera modifié pour cause de rachat par ALLIANCE AUTOMOTIVE des groupes EDS et B2C, pour le reste la question reste entière.

Nous pouvons aussi nous demander comment évoluera le marché du travail dans le secteur, l’année 2015 ayant vu disparaître plus de 600 emplois.

Notons que seuls les entreprises à la tête du classement ont augmenté leurs effectifs significativement sur l’année écoulée, qu’en sera t-il pour 2016 ?

En conclusion, un classement stable par rapport à l’année dernière, et un équilibre maintenu qui conforte les distributeurs qui envisagent l’avenir sereinement.