Actualités

Le parc automobile français est vieillissant, on estime l’âge moyen des véhicules roulants à 8,8 ans, si on y ajoute près de 5 millions de véhicules de plus de 16 ans oubliés des statistiques, l’âge moyen monte à 10 ou 11 ans.

Malgré cela, le marché de la pièce de remplacement reste compliqué et doit s’adapter.

COMMENT ?

La digitalisation

Le progrès passe évidemment par la digitalisation, mais si les grosses entreprises ont passé le virage haut la main, les TPE peinent encore à s’y mettre.

Les sites les plus connus font le bonheur des « do-iters » qui commandent en ligne et bricolent leur voiture à la maison.

Les petits ateliers, s’ils veulent garder leur clientèle, vont devoir miser sur le e-commerce. Les utilisateurs sont pressés, les devis et rendez-vous en ligne sont devenus incontournables.

Hors, selon la dernière étude de la FCGA, seuls 55% des TPE sont présents sur internet, ce qui laisse donc 45% des entreprises totalement déconnectées, et parmi eux, 80% disent ne pas vouloir en entendre parler.

Il y a encore du chemin, mais petit à petit, les patrons de TPE prennent conscience que le Web représentent l’avenir de la profession.

La PRE

Suite au décret du Ministère de l’Environnement, à partir du 1er Janvier 2017, les garagistes devront proposer à leurs clients des pièces détachées d’occasion, ceci afin de promouvoir l’économie circulaire et favoriser le pouvoir d’achat des consommateurs en diminuant la facture d’entretien de leur véhicule.

Une occasion certaine de récupérer la clientèle des bricoleurs et des propriétaires de voitures de plus de 10 ans qui préfèrent se débrouiller pour les réparations, souvent par manque de moyens, en leur proposant deux devis afin qu’ils choisissent, en toute sécurité, des pièces neuves ou d’occasion.

Le meilleur recyclage c’est la réutilisation.

En conclusion, les réparateurs devront donc compter sur la digitalisation et l’éco-responsabilité pour se maintenir à flot, de nouvelles habitudes à prendre, aussi, pour le bien du consommateur. Même chose pour les acteurs du marché de la pièce qui, s’ils veulent continuer à durer, devront s’adapter, à l’instar des ETS SCHMITT acteurs incontestés depuis 50 ans du paysage de l’automobile.

29 novembre 2016

QUELLE EVOLUTION POUR LE MARCHE DE LA PIECE AUTOMOBILE ?

Le parc automobile français est vieillissant, on estime l’âge moyen des véhicules roulants à 8,8 ans, si on y ajoute près de 5 millions de véhicules […]
29 septembre 2016

LES LEADERS DE LA PIECE AUTOMOBILE EN FRANCE

Un classement finalement sans grande surprise Le TOP 5 : Comme tous les ans depuis six ans, le classement des 100 leaders de la pièce automobile […]
15 juillet 2016

Le mécanicien Geek

POURQUOI LE MECANICIEN DOIT DEVENIR UN GEEK Avec l’avènement du net qui change le quotidien de tous et l’arrivée des nouvelles technologies embarquées, le mécanicien doit […]
15 juillet 2016

La fidélité des garagistes

LA FIDELITE DES GARAGISTES En partant du constat qu’il est difficile de fidéliser les professionnels, une table ronde à récemment été réalisée afin de comprendre ce […]